Combien de temps dure un contrôle technique ?

Combien de temps dure un contrôle technique
Combien de temps dure un contrôle technique

Le contrôle technique des voitures automobiles est obligatoire pour pouvoir circuler sur route ouverte à la circulation publique. Vous voulez tout savoir sur la revente de voiture sans contrôle technique ? Nous détaillons un maximum les infos dans cet article : Qu’est-ce qu’une voiture hybride légère ? Il permet d’identifier les défaillances susceptibles de porter atteinte à la sécurité des usagers de la route et à l’environnement.

En 2020,la France a obtenu un délai de 2 ans pour imposer ce contrôle technique.2022 sera donc t-elle l’année où les motos, cyclomoteurs et autres scooters passeront le cap ? Ce surcoût est essentiellement dû à un allongement de la durée du contrôle, de 30/45 minutes à environ une heure.

  • Les autres défaillances constatées seront réparées dans le délai imparti en fonction de leur gravité (par exemple, deux mois pour une défaillance majeure).
  • Nous ne manquerons pas de les actualiser après le passage de la réforme et les premiers mois du nouveau contrôle technique.
  • L’immobilisation du véhicule est également possible, tout comme la confiscation de la carte grise.
  • De fait, pour une souscription d’assurance auto en ligne, il vous sera demandé d’envoyer par internet un certain nombre de justificatifs, dont le certificat d’immatriculation.
  • Si vous ne respectez pas ce délai, vous encourez une amende forfaitaire de 135 €, il s’agit d’une contravention de 4e classe.

Suite à cela, vous devrez emmener votre véhicule au contrôle technique tous les 2 ans. Par ailleurs, comme nous l’avons vu, le contrôle technique des voitures s’est renforcé en mai 2018 pour tous les véhicules. Au 1er juillet 2019, il s’est encore plus durci pour les véhicules diesel, avec pour objectif de sortir de la circulation les véhicules les plus nocifs pour l’environnement avec le système des vignettes Crit’air. Ainsi, l’opacité des fumées émises est particulièrement surveillée, grâce au nouvel opacimètre, plus pointu. Leur non-validation entraînera l’immobilisation immédiate du véhicule.

Le contrôle technique est obligatoire

Seul les véhicules de moins de 4 ans peuvent donc rouler sans contrôle technique jusqu’à leur quatrième anniversaire. Un véhicule doit être soumis au contrôle technique dans les six mois qui précèdent la date du quatrième anniversaire de la mise en circulation. Ainsi, pour un véhicule mis en circulation le 1er juillet 2015, le contrôle technique doit avoir été effectué entre le 1er janvier et le 30 juin 2019. De nouveaux contrôles périodiques doivent donc être effectués tous les deux ans qui suivant le contrôle initial. De plus, en cas de vente d’un véhicule de plus de quatre ans, un contrôle technique doit être effectué et un procès-verbal de contrôle doit être remis à l’acquéreur. Celui-ci doit dater de moins de six mois pour qu’une nouvelle carte grise soit remise à l’acquéreur.

Les véhicules concernés par le nouveau contrôle technique

On estime ainsi entre 60€ et 70€ le prix moyen d’un contrôle technique. Obligation légale depuis 1992, le contrôle technique est un bilan complet de l’état du véhicule passant au crible 132 points, parmi lesquels l’état des pneus, du système de freinage ou encore des suspensions.

Savoir quand je dois passer mon contrôle technique

Si un contrôle technique n’est pas effectué, une amende ou une saisie du véhicule peuvent se produire en cas de contrôle. La date du contrôle technique de votre véhicule dépend de sa date de mise en circulation ou de la date de son précédent contrôle. En cas de contrôle par les forces de l’ordre, le défaut de contrôle technique, ou le défaut de contre-visite, constitue une infraction au Code de la route passible d’une amende forfaitaire de 135 €. Elle dresse un bilan minimum de l’état du véhicule et de sa sécurité. La réglementation évolue régulièrement et de nouveaux points de contrôle peuvent devenir obligatoires. Si plusieurs défaillances sont constatées dont l’une est « critique », cette dernière devra en priorité faire l’objet d’une réparation, afin d’être levée. Les autres défaillances constatées seront réparées dans le délai imparti en fonction de leur gravité (par exemple, deux mois pour une défaillance majeure).

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*